Devis d’installation d’un plancher chauffant, ce qu’il faut savoir pour obtenir le meilleur prix

Le principe de fonctionnement du plancher chauffant

Le principe de fonctionnement d’un plancher chauffant est assez simple et se base sur la diffusion de chaleur à travers la surface du sol. Voici une explication simplifiée :

schema plancher chauffant

plancher chauffant
  1. Source de Chaleur : Le système commence par une source de chaleur, qui peut être de l’eau chaude provenant d’une chaudière ou d’une pompe à chaleur, ou de l’électricité pour les systèmes de chauffage par résistance électrique.
  2. Circulation de la Chaleur :
    • Pour un plancher chauffant hydraulique (à eau), l’eau chaude circule à travers un réseau de tubes ou tuyaux encastrés dans le sol.
    • Pour un plancher chauffant électrique, des câbles ou des nattes chauffantes électriques sont installés sous le sol.
  3. Diffusion de la Chaleur : La chaleur se diffuse ensuite de manière uniforme à travers le sol, réchauffant ainsi la pièce de façon homogène. Ce processus est lent et doux, ce qui permet d’obtenir une température agréable et constante dans toute la pièce.
  4. Contrôle de la Température : La température est contrôlée par un thermostat, qui régule la quantité de chaleur produite en fonction des besoins.
  5. Avantages : Ce système a l’avantage d’être invisible (pas de radiateurs visibles), de chauffer de manière uniforme et de ne pas provoquer de mouvements d’air ou de poussière.

Les types de chauffage au sol

Le chauffage au sol est une solution de plus en plus populaire pour assurer le confort thermique dans nos maisons. Il offre de nombreux avantages par rapport aux systèmes de chauffage traditionnels, notamment une répartition uniforme de la chaleur et une efficacité énergétique accrue. Parmi les différents types de chauffage au sol, nous allons explorer trois options courantes : le plancher chauffant électrique, le plancher chauffant hydraulique et le plancher chauffant réversible.

CaractéristiquesPlancher Chauffant ÉlectriquePlancher Chauffant HydrauliquePlancher Chauffant Réversible
Source de chauffageÉlectricitéEau chaudeÉlectricité (chauffage et refroidissement)
Coût initial d’installationModéré (Estimation : 60-120 € par mètre carré)Élevé (Estimation : 90-180 € par mètre carré)Élevé (Estimation : 100-200 € par mètre carré)
Coût d’exploitationRelativement élevéModéréModéré à élevé
Efficacité énergétiqueVariable (dépend du tarif électrique)ÉlevéeÉlevée
Temps de chauffageRapidePlus lent en raison de la masse thermique de l’eauRapide (chauffage) et efficace (refroidissement)
Convient aux grandes surfacesMoins efficaceOuiOui
Installation en rénovationOuiOuiOui
Maintenance requiseMinimalePériodiqueMinimale
Polyvalence (chauffage/refroidissement)NonNonOui

Plancher chauffant électrique

Le plancher chauffant électrique est l’une des solutions les plus répandues pour le chauffage au sol. Il fonctionne en installant des câbles électriques chauffants ou des nattes chauffantes directement sous le revêtement de sol, qu’il s’agisse de carrelage, de parquet, de moquette ou de tout autre matériau de revêtement.

Avantages :

  • Installation relativement simple et moins intrusive que d’autres systèmes.
  • Chauffe rapidement, permettant un contrôle précis de la température.
  • Peut être utilisé pour chauffer des pièces individuelles, ce qui permet des économies d’énergie lorsque certaines zones ne sont pas utilisées.
  • Convient aux rénovations, car il n’ajoute pas de hauteur au sol existant.

Inconvénients :

  • Coût d’exploitation potentiellement plus élevé en raison des tarifs électriques.
  • Moins efficace sur de grandes surfaces ou dans des maisons mal isolées.
  • Nécessite une source d’électricité fiable.

Plancher chauffant hydraulique

Le plancher chauffant hydraulique utilise de l’eau chaude pour chauffer le sol. Un réseau de tuyaux en plastique PEX ou en polybutène est installé sous le sol, et de l’eau chauffée est pompée à travers ces tuyaux pour transférer la chaleur dans la pièce.

Avantages :

  • Grande efficacité énergétique, car l’eau peut être chauffée à une température plus basse que l’air chaud.
  • Convient aux grandes surfaces et aux maisons bien isolées.
  • Fonctionne bien en combinaison avec des sources de chaleur renouvelables, comme les pompes à chaleur.
  • Coûts d’exploitation généralement plus bas à long terme.

Inconvénients :

  • Installation plus complexe et coûteuse que le plancher chauffant électrique.
  • Temps de chauffage plus lent par rapport à l’électrique en raison de la masse thermique de l’eau.
  • Maintenance périodique requise pour le système de chauffage central.

Plancher chauffant réversible

Le plancher chauffant réversible est une option polyvalente qui peut à la fois chauffer et refroidir une pièce. Il fonctionne en utilisant un fluide spécial circulant dans les tuyaux sous le sol pour ajuster la température de la surface en fonction des besoins.

Avantages :

  • Offre un confort thermique toute l’année en chauffant en hiver et en refroidissant en été.
  • Réduction de la consommation d’énergie pour la climatisation en été.
  • Peut être associé à des pompes à chaleur géothermiques ou aérothermiques pour une efficacité maximale.
  • Contribue à la réduction de l’empreinte carbone en utilisant des énergies renouvelables.

Inconvénients :

  • Coût initial plus élevé en raison de la technologie plus complexe.
  • Nécessite un système de contrôle sophistiqué pour basculer entre le chauffage et la climatisation.
  • Installation et entretien plus délicats en raison de la nécessité de gérer les deux fonctions.

Les points qui vont impacter le prix et le devis

plancher chauffant

Plusieurs facteurs peuvent avoir un impact sur le prix et le devis d’une installation de plancher chauffant.

Il est essentiel de prendre en compte ces éléments pour obtenir une estimation précise et comprendre les coûts associés à votre projet. Voici les principaux points à considérer :

  1. Type de plancher chauffant : Le choix entre un plancher chauffant électrique, hydraulique ou réversible aura un impact significatif sur le coût, car chaque système a ses propres exigences en matière de matériaux et de main-d’œuvre.
  2. Taille de la surface à couvrir : La superficie totale de la zone à chauffer est un facteur déterminant pour le coût. Plus la surface est grande, plus le coût sera élevé en raison de la quantité de matériaux nécessaires et de la main-d’œuvre.
  3. Type de revêtement de sol : Le type de revêtement de sol choisi (carrelage, parquet, moquette, etc.) peut influencer le coût, car certains matériaux nécessitent des préparations spéciales pour l’installation du plancher chauffant.
  4. Isolation : L’efficacité énergétique de votre maison joue un rôle crucial. Si votre maison est bien isolée, le plancher chauffant sera plus efficace, mais l’installation initiale pourrait être plus coûteuse pour assurer une isolation adéquate.
  5. Niveau de température requis : La température à laquelle vous souhaitez chauffer votre espace peut influencer le coût. Chauffer à une température plus élevée peut nécessiter un système plus puissant, ce qui entraîne des coûts supplémentaires.
  6. Configuration de la pièce : La complexité de la mise en place du système de chauffage au sol peut varier en fonction de la configuration de la pièce, notamment la présence de recoins, d’angles ou d’obstacles.
  7. Équipements et régulation : Les thermostats, les vannes de régulation et les équipements connexes affectent également le coût de l’installation.
  8. Accessibilité : L’accessibilité à la zone d’installation peut influencer le coût de la main-d’œuvre. Si l’accès est difficile, des coûts supplémentaires peuvent être nécessaires.
  9. Main-d’œuvre et coûts de main-d’œuvre : Le coût de la main-d’œuvre dépendra de l’entreprise choisie pour effectuer l’installation. Les tarifs peuvent varier en fonction de la région géographique et de l’expérience de l’installateur.
  10. Frais de permis et d’inspection : Dans certaines régions, vous pourriez avoir besoin de permis de construction et d’inspections, ce qui peut ajouter des coûts supplémentaires.
  11. Options de contrôle et de programmation : Si vous souhaitez des options de contrôle avancées, telles que des thermostats intelligents, cela peut entraîner des coûts supplémentaires.

Pour obtenir un devis précis pour votre projet d’installation de plancher chauffant, il est recommandé de faire appel à plusieurs professionnels qualifiés. Ils pourront évaluer votre situation spécifique, prendre en compte ces facteurs et vous fournir un devis personnalisé en fonction de vos besoins et de votre budget.

5 Devis pour votre plancher chauffant en 3 minutes ? c’est possible

Prix moyens pour l’achat et le pose d’un plancher chauffant

Voici un tableau récapitulatif des prix moyens pour l’achat et la pose de différents types de planchers chauffants en fonction de la taille de la surface à chauffer. Les prix sont donnés à titre indicatif et peuvent varier considérablement en fonction des facteurs mentionnés ci-dessus.

Surface à Chauffer (m²)Plancher Électrique (achat et pose)Plancher Hydraulique (achat et pose)Plancher Réversible (achat et pose)
Jusqu’à 30600€ – 1 200€1 200€ – 2 500€1 500€ – 3 000€
30 – 601 200€ – 2 500€2 500€ – 4 000€2 800€ – 5 500€
60 – 902 500€ – 4 000€4 000€ – 6 500€4 500€ – 7 800€

Quelles pistes éventuelles pour réduire la facture : Les aides et subventions pour l’installation d’un plancher chauffant

Pour réduire la facture liée à l’achat et à l’installation d’un plancher chauffant, il existe plusieurs pistes, notamment en termes d’aides et de subventions. Voici quelques options possibles en France :

  1. MaPrimeRénov’ : Cette aide gouvernementale est destinée aux travaux de rénovation énergétique. L’installation d’un plancher chauffant, surtout s’il est raccordé à une source d’énergie renouvelable ou à haute efficacité énergétique, pourrait être éligible.
  2. Éco-Prêt à Taux Zéro (éco-PTZ) : Ce prêt permet de financer des travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique des logements, sans intérêt. Un plancher chauffant, en tant que mesure visant à améliorer le rendement énergétique, pourrait entrer dans le cadre de cet éco-PTZ.
  3. Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) : Bien que progressivement remplacé par MaPrimeRénov’, le CITE peut encore être pertinent pour certains travaux. Il s’agit d’un crédit d’impôt sur le revenu pour certaines dépenses en matière de rénovation énergétique.
  4. Aides locales et régionales : De nombreuses régions, départements, et communes offrent des aides spécifiques pour les travaux de rénovation énergétique. Il est recommandé de se renseigner auprès des collectivités locales pour connaître les subventions disponibles.
  5. Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) : Les entreprises fournissant de l’énergie proposent parfois des aides financières dans le cadre des CEE pour la réalisation de travaux d’économie d’énergie.
  6. TVA à taux réduit : Pour certains travaux de rénovation, il est possible de bénéficier d’une TVA à taux réduit (5,5% ou 10% au lieu de 20%).

FAQ plancher chauffant

AQ Plancher Chauffant

Informations sur le Plancher Chauffant

Quelle est la durée de vie d’un plancher chauffant ?


La durée de vie d’un plancher chauffant dépend de plusieurs facteurs, notamment de la qualité de l’installation, du type de système de chauffage par le sol utilisé, de l’entretien approprié et de l’utilisation. En général, un plancher chauffant bien installé et entretenu peut durer plusieurs décennies, voire plus.

Voici quelques éléments à prendre en compte :

  1. Qualité de l’installation : Une installation correcte est essentielle pour assurer la durabilité du plancher chauffant. Si le système est correctement posé et intégré dans le sol, il a de meilleures chances de durer longtemps.
  2. Type de système de chauffage par le sol : Il existe différents types de planchers chauffants, tels que les planchers chauffants hydrauliques (utilisant de l’eau chaude) et les planchers chauffants électriques. Les planchers hydrauliques ont tendance à être plus durables, mais ils nécessitent une maintenance appropriée.
  3. Entretien : Un entretien régulier est important pour prolonger la durée de vie du plancher chauffant. Cela peut inclure le nettoyage des filtres, la vérification des pompes et des vannes, et la réparation de tout dysfonctionnement dès qu’il se produit.
  4. Utilisation : L’utilisation du plancher chauffant peut également influencer sa durée de vie. Une utilisation excessive ou une utilisation incorrecte (par exemple, des températures extrêmement élevées) peut provoquer une usure prématurée.

En général, on peut s’attendre à ce qu’un plancher chauffant bien entretenu et de haute qualité dure au moins 20 à 30 ans, voire plus. Cependant, il est important de noter que des problèmes imprévus peuvent survenir, et il est donc recommandé de faire appel à des professionnels pour l’installation et la maintenance de votre système de plancher chauffant afin de maximiser sa durée de vie.

Est-ce que le chauffage au sol est économique ?

Oui, le chauffage au sol peut être économique. Grâce à son mode de diffusion de la chaleur et à une gestion efficace, il permet souvent de réduire la consommation énergétique par rapport aux systèmes de chauffage traditionnels. Voici pourquoi :

  1. Diffusion de Chaleur Uniforme : Le plancher chauffant offre une répartition homogène de la chaleur dans toute la pièce, ce qui améliore le confort à une température plus basse comparée aux radiateurs classiques.
  2. Température de Consigne Plus Basse : Avec un plancher chauffant, la température ambiante nécessaire pour un confort équivalent est généralement inférieure de 1 à 2 degrés Celsius par rapport aux systèmes de chauffage traditionnels. Cette réduction peut entraîner des économies d’énergie significatives.
  3. Efficacité avec Pompes à Chaleur et Chaudières à Condensation : Lorsqu’il est couplé à des sources de chaleur efficaces comme les pompes à chaleur ou les chaudières à condensation, le plancher chauffant peut être particulièrement économique en termes de consommation d’énergie.
  4. Faible Coût de Maintenance : Les systèmes de plancher chauffant nécessitent peu d’entretien, ce qui réduit les coûts à long terme.
  5. Longue Durée de Vie : Le plancher chauffant est durable et a une longue durée de vie, ce qui amortit le coût initial sur plusieurs années.

En résumé, bien que l’investissement initial pour l’installation d’un plancher chauffant puisse être plus élevé, les économies réalisées sur le long terme en font un choix économique. Il est important de s’assurer que le système est correctement installé et que la maison est bien isolée pour maximiser ces économies.

Quelle est la consommation d’un plancher chauffant ?

  • Plancher chauffant hydraulique :
    • La consommation énergétique dépend fortement de la source de chaleur utilisée (pompe à chaleur, chaudière à gaz, etc.).
    • En moyenne, un système hydraulique bien conçu et bien installé dans une maison bien isolée peut consommer entre 35 et 50 watts par mètre carré.
  • Plancher chauffant électrique :
    • La consommation varie en fonction de l’isolation et de l’utilisation, mais en moyenne, elle se situe autour de 100 à 150 watts par mètre carré.
    • Cependant, les systèmes électriques modernes avec un bon thermostat peuvent être très efficaces et ne fonctionner que lorsqu’il est nécessaire de maintenir la température.
  • Plancher réversible
    • En mode chauffage, la consommation est similaire à celle d’un plancher chauffant hydraulique standard, souvent entre 35 et 50 watts par mètre carré, selon l’efficacité de la pompe à chaleur et de l’isolation du bâtiment.

Définitions du vocabulaire autour du plancher chauffant

Définition de nourrice pour un plancher chauffant


Le terme « nourrice » dans le contexte d’un plancher chauffant se réfère généralement à un collecteur ou à un distributeur dans un système de plancher chauffant hydraulique. Voici une définition plus détaillée :

Plancher chauffant avec nourrice : Dans un système de plancher chauffant hydraulique (à eau), la nourrice est un élément crucial qui joue le rôle de centralisateur pour la distribution de l’eau chaude (ou froide, dans le cas d’un système réversible) dans les différents circuits de tuyaux du plancher chauffant. Elle se compose typiquement de deux barres principales :

  1. La barre d’alimentation (ou collecteur) : Elle distribue l’eau chaude provenant de la chaudière ou de la pompe à chaleur vers les différents circuits de tubes du plancher chauffant.
  2. La barre de retour (ou distributeur) : Elle collecte l’eau après qu’elle a circulé dans le système, pour la ramener à la chaudière ou à la pompe à chaleur.

Chaque circuit de tuyau est connecté à la nourrice, ce qui permet une régulation précise du débit d’eau dans chaque circuit, et donc un contrôle précis de la température dans différentes zones ou pièces. Cette régulation est souvent réalisée à l’aide de vannes thermostatiques ou de régulateurs de débit, permettant ainsi une gestion efficace et économe de la chaleur distribuée par le plancher.

En résumé, la nourrice dans un système de plancher chauffant est essentielle pour assurer une distribution uniforme et contrôlée de la chaleur (ou du froid) dans tout le système, contribuant à l’efficacité énergétique et au confort de l’habitat.

Définition de collecteur pour un plancher chauffant

Le terme « collecteur » dans un système de plancher chauffant se réfère à un composant clé qui joue un rôle crucial dans la gestion et la distribution de l’eau à travers le système. Voici une définition plus détaillée :

Plancher chauffant avec collecteur : Dans un système de plancher chauffant hydraulique (à eau), le collecteur, aussi appelé distributeur, est un dispositif qui sert à répartir l’eau chaude (ou froide dans le cas d’un système réversible) vers les différents circuits de tuyaux du plancher chauffant. Il est un élément central du système de chauffage et se compose de plusieurs composants :

  1. Barres de Distribution :
    • Barre d’Alimentation : Elle amène l’eau chaude de la source de chaleur (comme une chaudière ou une pompe à chaleur) vers les différents circuits du plancher.
    • Barre de Retour : Elle collecte l’eau après son passage dans les circuits et la ramène vers la source de chaleur pour être réchauffée.
  2. Vannes et Régulateurs : Le collecteur est équipé de vannes manuelles ou automatiques qui permettent de réguler le débit d’eau dans chaque circuit, offrant ainsi un contrôle précis de la température dans chaque zone desservie par le plancher chauffant.
  3. Manomètres et Thermomètres : Souvent, les collecteurs sont équipés de manomètres et de thermomètres pour surveiller la pression et la température de l’eau circulant dans le système.
  4. Purgeurs d’Air : Ils permettent d’éliminer l’air qui pourrait s’accumuler dans le système et affecter son efficacité.

Le collecteur est donc essentiel pour assurer une distribution équilibrée et efficace de l’eau dans le système de plancher chauffant, contribuant à l’efficacité énergétique globale du système et au confort thermique de l’espace chauffé. Sa conception et son réglage corrects sont cruciaux pour le bon fonctionnement de tout système de plancher chauffant hydraulique.

Articles connexes :

kit plancher chauffant

1 réflexion au sujet de « Devis d’installation d’un plancher chauffant, ce qu’il faut savoir pour obtenir le meilleur prix »

Laisser un commentaire